Aller à l'en-tête Aller au menu principal Aller au contenu Aller au pied de page
Accueil - Le diplôme - Parcours professionnel

Parcours professionnel

Le diplôme
Parcours professionnel
Le Master Juriste conseil des collectivités territoriales a pour ambition de former des cadres qui pourront participer, au niveau le plus élevé, au développement de la fonction juridique territoriale

Les enseignements

Tout en promouvant une formation académique de haut niveau, il s'attache spécialement à mettre les étudiants au contact des questions juridiques telles qu'elles se posent sur le terrain, en insistant sur une approche en termes de risques juridiques, d'aide à la décision et d'attractivité des territoires. En conséquence, il est organisé sous la forme de l'alternance et dans le cadre juridique de l'apprentissage.

Les enseignements sont pour moitié délivrés par des praticiens : avocats, magistrats, fonctionnaires territoriaux. L'accent est mis sur les questions les plus actuelles de la gestion et de la vie juridique locale : marchés publics, concessions, gestion des services publics locaux, intercommunalité, etc. Une formation approfondie est également assurée dans les domaines de la gestion des ressources humaines territoriales, des finances locales, de la gestion de l'espace et du développement économique local.

Les cours du Master ont lieu les jeudis, vendredis et samedis pour permettre aux étudiants d'effectuer un stage en alternance tout au long de l'année, de préférence en apprentissage.

Grâce aux partenariats privilégiés noués avec le cabinet Publica-Avocats, le Centre interdépartemental de gestion de la fonction publique territoriale de la Grande couronne et la Région d'Ile-de-France, les diplômés du Master Juriste conseil des collectivités territoriales (JCCT) de l'université Paris 2 Panthéon-Assas ont une formation directement opérationnelle pour exercer des fonctions de juristes soit dans les collectivités territoriales, leurs structures de regroupement ou leurs associations représentatives, soit chez leurs interlocuteurs : avocats, conseils et entreprises prestataires.

Pour plus d'informations, voir la plaquette du Master

L'alternance

La formule la plus formatrice et qui démultiplie les avantages d'un tel Master consiste à conclure un contrat d'apprentissage d'environ un an (de septembre à août, ou à juillet selon les voeux des institutions d'accueil). A défaut, il est également possible de réaliser cette pratique professionnelle par la formule appauvrie d'un stage de 4 à 6 mois (en alternance les mêmes jours de semaine). Dans les deux cas, l'organisme d'accueil est une institution appartenant à l'univers des collectivités locales françaises ou étrangères : collectivités, EPCI, associations représentatives, services de l'Etat interlocuteurs des collectivités, cabinet d'avocat, entreprise prestataire de service public ou partenaire des collectivités. Le séjour en apprentissage ou en stage fait l'objet d'un rapport écrit sur une question juridique originale rencontrée et approfondie à l'occasion de la pratique professionnelle et d'une soutenance orale.

Voici des exemples d'apprentissages ou de stages effectués par les étudiants :

  • Service Collectivités territoriales du Sénat
  • Direction Juridique de la Ville de Paris (sous-direction des marchés publics)
  • Cabinet FIDAL
  • Etablissement public de Maîtrise d'Ouvrage des travaux Culturels (E.M.O.C.)
  • Cabinet Grange
  • Service des affaires juridiques et des marchés des mairies de Sceaux, Neuilly-sur-Seine, Saint-Mandé, Villeneuve-la-Garenne, Saint-Cloud, Arcueil, Savigny-le-Temple, Nanterre, Rueil-Malmaison
  • Cabinet Granrut
  • Direction des affaires juridiques et contentieuses des Communautés d'agglomération de Saint Quentin-en-Yvelines, d'Arc de Seine
  • Cabinet De Castelnau
  • Assemblée des départements de France
  • Service Assurances et Patrimoine de la mairie d'Issy-les-Moulineaux
  • Association des petites villes de France
  • SIEMP, FNCCR, IAU, Eau de Paris,
  • Direction Générale des Collectivités Locales (D.G.C.L.) du Ministère de l'Intérieur
  • Etablissement public DeFacto (La Défense)
  • Région Ile-de-France : Unité Affaires Juridiques, Marchés et Qualités, Secrétariat général de l'Unité Développement
  • Mairie d'Ormes (Loiret), du Pré-Saint-Gervais (Seine Saint-Denis)
  • Cabinets Cayol-Cahen, Chanlair, Goutal-Alibert
  • Département de la Côte d'Or, de Seine-et-Marne, des Yvelines.

Les débouchés 

Les objectifs du Master sont les suivants :

  • Exercer les métiers de la fonction publique des collectivités territoriales, à un niveau élevé de conception, d’action et de supervision
  • Comprendre, surveiller et anticiper le contexte juridique, administratif et de gestion des personnes publiques locales
  • Acquérir les principes juridiques relatifs à l’organisation et au contentieux des collectivités territoriales
  • Assimiler les techniques juridiques essentielles à la gestion de la commande publique, de la fonction publique locale, des finances locales, de l’administration électronique
  • Former des cadres qui pourront participer, au niveau le plus élevé, au développement maîtrisé de la fonction juridique territoriale.

La persité des enseignements du Master permet aux étudiants d’envisager une carrière au sein de la fonction publique territoriale ainsi que chez les partenaires des collectivités territoriales : avocats, entreprises privées, associations, etc. Toutefois, le master n’a pas vocation à préparer les concours ou examens d’accès à ces différents métiers. Il ambitionne de donner les outils juridiques pratiques du métier de juriste dans le domaine des collectivités territoriale.

  • Emplois d’encadrement, titulaire ou contractuel, dans les services des collectivités territoriales et de leurs groupements
  • Emploi de conseil juridique dans les cabinets prestataires des collectivités territoriales (avocats, conseil en management public local, ingénierie contractuelle, gestion de projet)
  • Emploi de conseil juridique dans les entreprises concessionnaires des collectivités territoriales.

Après l’obtention de leur diplôme, certains étudiants peuvent ainsi poursuivre une formation complémentaire dans le but d’acquérir d’autres compétences : Ecole Nationale des Travaux Publics, Ecoles du Barreau, Ecoles de commerce, etc.

Chaque année, les diplômés du parcours professionnel constatent l’efficacité de leur formation pratique et la valorisation de la professionnalisation dès l’issue de la formation. Avec 15 à 20 embauches immédiates par an à la sortie du master, le réseau des anciens s’étend désormais très largement dans le domaine du droit et de la gestion locale. Parmi les postes occupés par les étudiants passés par le Master 2 JCCT on trouvera notamment :

  • Acheteurs publics (APHP, Paris-Sciences, UGAP, Mairie de Paris, etc.)
  • Rédacteurs au bureau des concours financiers de l’Etat de la DGCL
  • Directeurs juridiques et financiers de perses communes
  • Carrières politiques
  • Editeurs juridiques
  • Juristes spécialisés dans les marchés publics dans pers établissements publics ou sociétés privées, etc.